Les Parisiens se tournent vers les scooters pour rester mobiles pendant les grèves des transports en commun

Un nombre record de Parisiens se tournent vers les scooters électriques pour aider à combler le vide temporaire de la mobilité causé par les grèves à grande échelle des syndicats des transports en commun ce mois-ci.

Dans une récente enquête sur les coureurs de Paris Lime réalisée après le début des manifestations le 5 décembre, un stupéfiant 94% des répondants identifiés comme des personnes vivant dans ou autour de la capitale française. Il s'agit d'une augmentation de près de 25 points de pourcentage par rapport aux chiffres d'avant la grève d'environ 70%.

"Ce que nous voyons ici est un exemple de la polyvalence des systèmes de micromobilité", a déclaré Calvin Thigpen, responsable de la recherche sur les politiques de la chaux. «Alors que les conditions sociales et de transport changent dans une ville, les scooters et les vélos électriques peuvent être utilisés pour combler les lacunes de transport en commun et aider à minimiser les perturbations potentiellement néfastes aux besoins de mobilité quotidiens des citoyens.»

Les données soutiennent cette idée de plusieurs façons d'un. Selon les résultats de l'enquête, le nombre de coureurs à Paris qui ont utilisé Lime pour se rendre au travail ou à l'école lors de leur dernier voyage a augmenté de plus de 20 points de pourcentage depuis le début des grèves, passant de 41% avant à 62% après.

Dans le même temps, Lime répond aux besoins de plus de cavaliers nouveaux et peu fréquents que d'habitude (38% des cavaliers ont effectué six voyages de micromobilité ou moins par rapport à 27% avant la grève), et les cavalières ont été plus susceptibles d'utiliser de la chaux pendant la grève (36% contre 31%).

La croissance intervient dans le cadre d'un accord de coopération entre Lime et la Régie Autonome des Transports Parisiens (RATP), l'opérateur public des transports publics de Paris. Dans un effort pour aider à réduire la congestion automobile sur les routes parisiennes pendant la grève, Lime a mis des codes de conduite à prix réduit à la disposition des conducteurs de scooter dans la capitale française.

«Grâce à notre partenariat avec la RATP, nous visons non seulement à offrir à tous les Parisiens une alternative de transport fiable durant cette période mais aussi à permettre aux nouveaux riders de découvrir les avantages de la micromobilité», explique Arthur-Louis Jacquier, Directeur Général de Lime à Paris. «En tant que leader de l'industrie en France et dans le monde, il nous appartient de proposer un service bien adapté aux besoins de nos riders, notamment lors d'événements importants comme celui-ci.»

Les données concernant la fréquentation de Lime à Paris intervient juste une semaine après que le leader mondial de la micromobilité se soit associé à RESPIRE, une organisation à but non lucratif pour l'environnement en France, afin d'introduire le programme de dons de Lime Hero en Europe.

Pour en savoir plus sur l'adaptation de la micromobilité au profit des villes du monde entier, abonnez-vous à 2nd Street ou téléchargez l'application Lime pour faire un tour en scooter électrique à Paris aujourd'hui.

! fonction (f, b, e, v, n, t, s)
{if (f.fbq) return; n = f.fbq = function () {n.callMethod?
n.callMethod.apply (n, arguments): n.queue.push (arguments)};
if (! f._fbq) f._fbq = n; n.push = n; n.loaded =! 0; n.version = '2.0';
n.queue = []; t = b.createElement (e); t.async =! 0;
t.src = v; s = b.getElementsByTagName (e) [0];
s.parentNode.insertBefore (t, s)} (fenêtre, document, 'script',
«https://connect.facebook.net/en_US/fbevents.js»);
 fbq («init», «2008938579397699»);
fbq ('track', 'PageView');
(fonction (d, s, id) {
  var js, fjs = d.getElementsByTagName (s) [0];
  if (d.getElementById (id)) return;
  js = d.createElement (s); js.id = id;
  js.src = "//connect.facebook.net/en_US/all.js#xfbml=1&status=0";
  fjs.parentNode.insertBefore (js, fjs);
} (document, 'script', 'facebook-jssdk'));

Laisser un commentaire