Soutenir le transport en commun, les gens et les villes en des temps difficiles

Par: David Spielfogel, Lime Chief Policy Officer

Nous vivons un moment sans précédent de l'histoire.

Avec des millions de personnes condamnées à rester chez elles, la circulation des biens et des services s'est en grande partie arrêtée. Cela a mis à rude épreuve les agences de transport en commun, les travailleurs et les entreprises chargés de conduire les gens là où ils doivent aller.

Chez Lime, nous avons suspendu le service dans la grande majorité des villes que nous desservons pour aider à stopper la propagation du COVID-19 et aplanir la courbe dans les villes du monde entier. Bien que cette décision ait été difficile, elle découle en grande partie de notre amour pour les villes et les gens qui contribuent à leur dynamisme.

Nous utilisons ce temps pour soutenir les villes, contribuer à leur santé et leur résilience, et pour améliorer nos activités afin que nous puissions être prêts pour leur retour. Nous nous préparons également à un monde post-COVID qui sera radicalement différent, en particulier dans les premiers stades de la récupération.

Comme prévu, l'achalandage des transports en commun dans les villes du monde entier a chuté, et nous pouvons nous attendre à ce que les usagers tardent à revenir une fois que nous atteindrons l'autre côté de la courbe. La crise a laissé des trous flagrants dans les budgets des agences de transport, menaçant l'existence de ces systèmes vitaux. En tant qu'entreprise qui s'efforce de créer des liens au sein des villes, nous concentrons nos efforts sur le soutien au transport, un service essentiel à la vitalité des villes.

C'est pourquoi Lime a demandé à nos motards américains cette semaine de contacter leurs membres du Congrès et de les exhorter à inclure le financement du transport en commun dans le nouveau plan de relance. Nous sommes ravis que plus de 500 de nos motards les plus engagés sur le plan civique aient franchi cette étape, envoyant plus de 1 500 messages aux membres du Congrès. Leurs efforts et ceux des organisations axées sur le transport en commun à travers les États-Unis ont aidé à sécuriser 25 milliards de dollars pour soutenir les systèmes de transport en commun en cas de besoin.

Chez Lime, nous connaissons la valeur du transport en commun, et nos cyclistes aussi. Lors d'un sondage l'an dernier, près de 50% d'entre eux ont déclaré avoir commencé ou terminé un voyage dans les transports en commun au cours du mois précédent. Les réseaux de transport multimodaux sont un atout considérable pour les villes et le transport en commun doit être soutenu à long terme.

Dans un avenir plus immédiat, à la sortie de cette crise, les citadins chercheront des alternatives leur permettant de rester socialement distanciés. Nous ne pouvons pas nous permettre de perdre les progrès que nous avons accomplis et de faire revenir les passagers des transports en commun dans les voitures et de contribuer à la pollution, la congestion, les accidents de la circulation, la pollution sonore et l’espace urbain obstrué.

Le monde post-COVID est le moment de la micromobilité.

Nous constatons déjà l'impact que la micromobilité peut avoir dans les villes des deux côtés de la courbe COVID. À New York, l'épicentre américain du coronavirus, le fournisseur local de vélos en libre-service a vu le nombre d'usagers augmenter de 70% par rapport à la même période l'an dernier. Les livreurs, désormais en première ligne de cette crise, utilisent des vélos électriques pour livrer de la nourriture et des fournitures aux personnes hébergées dans des endroits. Et des villes comme San Francisco, Los Angeles et Bruxelles, entre autres, considèrent désormais les magasins de vélos et les scooters comme des services essentiels.

Pour les villes qui donnent de l'espoir à leurs efforts acharnés pour sortir de cette crise, la mircomobilité s'avère également une option privilégiée. À Busan et à Séoul, en Corée du Sud, nous avons vu le nombre d'usagers des scooters revenir, s'approchant des niveaux d'avant la crise, les résidents se tournant vers eux comme moyen de voyager tout en restant socialement distanciés. Dans un certain nombre de villes chinoises, le partage de vélos a également vu le nombre de passagers rebondir.

La micromobilité sera essentielle à la reprise mondiale des COVID, et davantage de villes devraient en prendre note. Les batailles de quartier communes et prolongées sur les pistes cyclables protégées devraient devenir sans objet, les services de transport locaux les installant d'office. Les réglementations, les frais et les politiques contraignants imposés aux systèmes de scooter et de vélo en libre-service devraient fondre avec la reconnaissance que les gens préfèrent se déplacer de cette façon.

Et les villes en bénéficieront également. Non seulement de la résurgence de l'activité économique que le transport fournit, mais de la circulation sans émissions des personnes; l'utilisation plus efficace de l'espace; les réductions des décès et des blessures liés à la voiture qui pourraient autrement mettre à rude épreuve des systèmes de santé déjà épuisés; et la liberté et la joie que le fait de monter sur un vélo ou un scooter peut apporter après tant de semaines et de mois enfermés dans des espaces restreints.

Chez Lime, nous sommes ravis de faire notre part dans le retour des villes. C’est là que nous mettons toute notre énergie en ces temps difficiles.

! fonction (f, b, e, v, n, t, s)
{if (f.fbq) return; n = f.fbq = function () {n.callMethod?
n.callMethod.apply (n, arguments): n.queue.push (arguments)};
if (! f._fbq) f._fbq = n; n.push = n; n.loaded =! 0; n.version = '2.0';
n.queue = []; t = b.createElement (e); t.async =! 0;
t.src = v; s = b.getElementsByTagName (e) [0];
s.parentNode.insertBefore (t, s)} (fenêtre, document, 'script',
«https://connect.facebook.net/en_US/fbevents.js»);
 fbq («init», «2008938579397699»);
fbq ('track', 'PageView');
(fonction (d, s, id) {
  var js, fjs = d.getElementsByTagName (s) [0];
  if (d.getElementById (id)) return;
  js = d.createElement (s); js.id = id;
  js.src = "//connect.facebook.net/en_US/all.js#xfbml=1&status=0";
  fjs.parentNode.insertBefore (js, fjs);
} (document, 'script', 'facebook-jssdk'));

Laisser un commentaire